Welcome on board


.: Bienvenu(e) au club :.

contact-chronogame-guild-wars-2

 

L’aéro-club Marcel Dassault – Louis Bréguet porte le nom de deux prestigieux personnages de l’aéronautique mondiale et son développement jusqu’en 1989 est intimement lié à des salariés travaillant pour ces avionneurs.

Cette association a été fondée le 18 février 1957 (publication au Journal Officiel le 12 mars 1957) par des salariés de l’usine Bréguet de Toulouse Montaudran.

L’activité du club a débuté grâce au protocole de fonctionnement passé avec l’aéro-club du Languedoc (actuellement Midi-Pyrénées) le 6 avril 1957 et à l’achat d’un Jodel D.112, le 11 juin 1957. Pour pérenniser le club, ses membres ont entrepris la construction d’un Emeraude, dont le premier vol s’est déroulé le 20 décembre 1963.

L’autonomie de fonctionnement du club a été obtenue en mars 1971 et les avions ont été abrités au hangar Léo Chagnés. L’inondation de l’aérodrome de Lasbordes le 23 mars 1971 a conduit à la perte de nos deux avions (Jodel D.112 et Emeraude), avions revendus en tant qu’épaves. L’activité a repris grâce à l’achat d’un Emeraude, le 8 Juillet 1971 et d’un Robin DR 300/108 en Octobre 1971.

L’achat du hangar en 1974,actuellement occupé par l’aéro-club Air France, a permis d’acquérir une autonomie complète. L’achat d’un Robin DR 340/140 MAJOR en février 1975 associé à la revente de l’Emeraude a rationalisé la flotte.

L’affiliation à la F.N.A N°16.031.09040 a été obtenue le 15 décembre 1975.

Les membres du club ont, eux-mêmes en 1976, construit le club house jouxtant le hangar. Le premier rassemblement des aéro-clubs Dassault-Bréguet/Dornier par notre club a été fait en 1977 avec le concours de l’aéro-club du Comminges (Saint-Gaudens).

L’aéro-club a été agréé Ministère des transports par arrêté ministériel du 26 juillet 1979, publié au Journal Officiel le 24 août 1979.

En 1979, notre premier Robin DR 400/180 REGENT a été acheté grâce à la revente du Robin DR 340/140 MAJOR.

En février 1980, nous organisons notre première soirée dansante dans le hangar de Lasbordes, soirées renouvelées durant huit ans, soit dans le restaurant entreprise à Colomiers ou dans la salle Pierre Satgé.

Le club passe à trois avions, en 1980, grâce à l’acquisition du Robin DR 400/120 DAUPHIN F-GCIP. L’harmonisation complète de la flotte se fait en 1982 par l’achat du Robin DR 400/120 DAUPHIN F-GDEN et la revente du DR 300/108.

L’agrément Ministère du Temps Libre Jeunesse et Sports sous le N° 31-AS-189 est obtenue par arrêté Préfectoral du 17 mai 1983.

Le second rassemblement des aéro-clubs Dassault-Bréguet/ Dornier à Toulouse se fait sur l’aérodrome de Toulouse Lasbordes en juin 1985.

L’inauguration du hangar actuel a lieu en novembre 1985.

En décembre 1987, avec l’achat d’un SOCATA TOBAGO l’aéro-club a quatre avions pour quelques mois.

La structure juridique actuelle date de l’assemblée Générale Extraordinaire d’avril 1989 (Journal Officiel du 11 août 1989).

L’agrément à la formation à la licence PPL dans le cadre du JAR/FCL est obtenu en juillet 1999.

La livraison du premier ULM Guépard se fait le 12 novembre 2001.

Le besoin de liquidités, après la fermeture de l’usine Dassault de Colomiers en 1989, pousse le club à signer un partenariat avec France Acheminement et à prêter notre hangar pour une soirée Louis Vitton le 14 novembre 2002.

Comme vous pouvez le constater par ce bref historique, l’association fondée par des salariés de l’avionneur Louis Bréguet a été et est toujours animée par des adhérents, soit venant de l’industrie aéronautique, Avions Marcel Dassault-Louis Bréguet ou Airbus, soit passionnés par l’aviation.

Notre association est toujours une association ENTIEREMENT bénévole à but non lucratif et dont le SEUL BUT est de faire partager le rêve d’Icare: voler, au plus grand nombre, et en particulier aux jeunes et à moindre frais. En conséquence, il est logique que notre première préoccupation soit l’école de pilotage dont 2 avions sur 3 lui sont en priorité dévolus en plus de l’ULM. Apprendre à piloter est très souvent la réalisation d’un rêve et devient également pour les jeunes une ouverture de carrière de plus. Une fois que le rêve est réalisé, voler procure du plaisir sans cesse renouvelé de par ses nombreuses facettes: piloter, naviguer ou découvrir d’autres machines volantes. C’est aussi appartenir à la grande famille de l’aviation, savoir un peu donner si on veut participer à la vie associative et se faire de nouveaux amis.

 

A très bientôt.

Robert Lafontan

Président et chef pilote de l’aéroclub